Sécurité routière :

des chiffres inquiétants

INFOGRAPHIE. Dans le sillage de chiffres en forte hausse en octobre avec 350 décès sur les routes contre 308 l'an dernier, 2014 sera l'une des années les plus tragiques sur les routes depuis bien longtemps.

Le point de rupture aurait-il été atteint sur les routes françaises ? Alors que le gouvernement ambitionne toujours de descendre sous le seuil des 3 000 morts sur la route, les chiffres de cette année amène une toute autre réalité. Alors que 350 personnes ont perdu la vie en octobre sur les routes (soit 42 de plus que l’année dernière), la tendance générale confirme le retour à la hausse de l’accidentologie routière.

A LIRE AUSSI. Sécurité Routière : Merci, l'été pourri !

2014 : année de rupture ?

Si 2013 avait en effet été l’année la moins meurtrière sur les routes depuis l’instauration de l’instance de Sécurité Routière avec 3 358 décès, il semblerait bien que 2014 marque un triste retour de la croissance. Ainsi, outre le nombre de décès, en hausse de 4,1 % sur 10 mois (2 815 décès contre 2703 en 2013), le nombre d’accidents progresse également (de 1,7 % avec 47 739 accidents corporels) tout comme le nombre de blessés désormais à 59 723 (en hausse de 2,1 %), dont 22 399 ont été hospitalisés soit une progression de 3,4 % par rapport à l’an dernier. 

Pour l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), « cette augmentation de la mortalité routière, qui succède à deux baisses consécutives particulièrement marquées, intervient comme la première remontée de la mortalité routière après douze années de baisse ou stagnation »

{{html/partager}}

Voir aussi