Rallye du Prunelli


  • Santoni a été le plus fort
  • On entend souvent dire que les rallyes régionaux sont des courses de côte à plat, pourquoi pas! Ce qui est sûr, c'est que sur des épreuves spéciales de moins de 10 km, les écarts sont généralement très faibles entre les voitures d'une même classe. Pourtant dans l'ES1 (8,3 km), Paul Santoni va d'entrée nous prouver le contaire en collant 7,4'' à Tony Aguzzy, le vainqueur de l'an dernier, tous deux sur Peugeot 207 S2000. On attend alors les chronos de l'ES2 (3,5 km) qui ne tardent pas à tomber: nouveau scratch pour Santoni qui enfonce le clou avec 2,8'' de mieux sur Aguzzi et 2,7'' sur Paul Alerini (Peugeot 207 S2000) qui réalise le 2ème temps. Au parc de regroupement à Bastelica, Santoni est en tête du rallye avec un sérieux avantage sur ses concurrents. Au départ de la 2ème boucle, le trio de tête regroupe les 207 de Santoni, Aguzzi et Alerini. Sur le bord du circuit, le spectacle est au rendez-vous et on a déjà l'impression qu'on détient le tiercé gagnant. Au point stop de l'ES3, Santoni confirme sa supériorité devant Aguzzi et Alerini. A plus de 100 km/h de moyenne, il conserve sa place de leader et dispose désormais d'un matelas plus que confortable de presque 18'' d'avance sur Aguzzi. Derrière les 3 Peugeot, Pierre-Antoine Guglielmi fait comme d'habitude une belle course puisqu'il place sa Clio R3 juste dans l'échappement de la 207 d'Alerini. L'ES4 va confirmer la hiérarchie en tête avec à la 4ème place une autre Peugeot 207, celle de Jean-François Marchi. Le groupe N est dominé par Jean-Philippe Muselli (Clio Ragnotti) et le groupe F2000 par Jean-Pierre Gordon (Clio). Mais il reste encore un tour et sous un soleil de plomb, tout peut arriver. Santoni qui en est conscient n'a donc pas droit à l'erreur. Au point stop de l'ES5, son chrono est sans appel  puisqu'il devance Aguzzi de 8,9''. La victoire à priori ne peut lui échapper à moins d'être maudit par le sort. Mais dans son sillage, la bagarre fait rage pour la 2ème place. Auteur du 2ème temps, Alerini revient sur Aguzzi qui voit son avance fondre à 1,1''. Tout va donc se jouer dans la dernière spéciale. A l'attaque jusqu'au bout, Alerini signe alors le scratch mais échoue au pied de la 2ème marche du podium pour 5 petits dixièmes! A Bastelica, Paul Santoni, associé à Anthony Pobedenny, peut enfin savourer la victoire. Dans les groupes, Muselli, Gordon et Guglielmi l'emportent comme prévu, tout comme Jean-Jacques Padovani en groupe GT. La suite des hostilités reprendra après la pause des vacances avec la 27ème édition du rallye de Corte fin septembre.

Partagez cette page avec un ami

Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer cette page à un ami
Son adresse e-mail
Votre adresse e-mail

Voir aussi