PRIME À LA CLASSE

Véhicules de qualité,services adaptés, clients privilégiés... Le segment premium séduit les acheteurs et motive les constructeurs. Il n'y a qu'à étudier les récents chiffres des immatriculations en France

et dans le monde, pour comprendre que les marques concernées enregistrent de beaux résultats.

Le trio allemand Mercedes – BMW – Audi continue de progresser sur le marché français ; idem pour Lexus, Alpine, Porsche et Volvo, qui affichent de nouveaux records de ventes.

Des marges importantes d'un côté, une clientèle satisfaite de l'autre, le premium semble être le nouvel eldoradode l'industrie automobile. 

Ce qui explique, en partie, les récentes montées en gamme des constructeurs Peugeot ou Mazda, boostés à l'idée d'obtenir ce précieux sésame. Pourtant, ce label n'est pas toujours synonyme de succès commercial. Acteurs historiques du segment, Alfa Romeo et Jaguar peinent ainsi à retrouver leur faste d'antan et séduire des acheteurs toujours plus exigeants et fins connaisseurs des dernières tendances du secteur.

L'offre est telle qu'elle laisse une place marginale aux marques moins concurrentielles.

Versatile et pointilleux, l'acheteur haut de gamme recherche un véhicule statutaire, innovant, ainsi qu'un service à la carte et toujours qualitatif

À l'instar de Tesla et sa model 3, de nouveaux acteurs pourraient donc surgir et tirer leur épingle du jeu, avec des produits et des offres parfaitement adaptés à la clientèle visée.

Au risque de voir de nouvelles firmes les remplacer, il est certain que les marques traditionnelles du premium n'auront d'autres choix que d'évoluer !


Bona Strada

Gilles Hillion

1 Photo

Partagez cette page avec un ami

Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer cette page à un ami
Son adresse e-mail
Votre adresse e-mail

Voir aussi