Nouvelle Classe C...

Mercedes Classe C 2021. 

Toutes les informations sur la future berline

Sortie en 2014, l'actuelle génération de Mercedes Classe C arrive en fin de carrière après un léger restylage en 2018. Elle devrait arriver sur le marché dans le courant de l'année 2021. Tour d'horizon de ce que nous savons déjà sur la future berline à l'Etoile.

La Classe C est un modèle important pour Mercedes, et il n'est donc pas question de se tromper. Lancée en 1993, elle venait remplacer la Mercedes 190, et servait de modèle d'accès à la marque jusqu'en 1997, année de présentation de la première génération de Classe A.

La Classe C ne craint pas la concurrence

L'actuelle génération de la Classe C, commercialisée depuis 2014, a apporté quelques nouveautés comme une variante hybride rechargeable en 2015, capable de rouler 59 km en mode 100% électrique. Sa principale concurrente, la Série 3, elle aussi déclinée en hybride rechargeable depuis 2016, a été remodelée en 2019. Le dessin de la berline à l'Etoile est dynamique mais juste ce qu'il faut, pour laisser de la place au "coupé quatre-portes" CLA.

Mercedes CLA 2

Très proches en taille, les deux modèles sont pourtant loin en termes de philosophie mais aussi de ventes : le CLA s'est stabilisé à 60 000 exemplaires par an en moyenne en Europe depuis 2015. C'est bien moins que les 140 000 à 175 000 exemplaires de Classe C vendus chaque année depuis 2014.

Exemplaires vendus en 2019

Mercedes Classe C

BMW Série 3

Audi A4

France

8 194

4 655

4 514

Europe

143 293

124 537

102 994

Monde

440 000

413 000

323 387

 

Un certain retard technologique

Mercedes Classe C Cabriolet

Face à la concurrence, les Audi A4 et BMW Série 3 principalement, la Classe C est bien armée. Elle propose plusieurs carrosseries (berline, berline allongée pour la Chine, break, coupé et même cabriolet depuis la quatrième génération) et offre de nombreux arguments : qualité de finition, technologie embarquée et sécurité, motorisations efficientes… Pour autant, elle n'est pas parfaite, avec un retard certain

sur l’info-divertissement (surtout depuis l'intronisation du double-écran sur la Classe S) ou les aides à la conduite, ainsi qu’une habitabilité jugée moyenne. Le dynamisme est également en retrait face à une Série 3, référence en la matière, ou une Peugeot 508 pour parler des Françaises.
 

Du changement à l’extérieur…

La future Classe C adoptera de nombreux éléments esthétiques de ses grandes soeurs, comme les feux débordant sur la malle.

Il reste ainsi une belle marge d’évolution pour la cinquième génération de Classe C qui devrait ressembler peu ou prou à ces illustrations réalisées par notre équipe. La filiation avec la Classe E restylée est très visible, notamment au niveau des feux arrière qui changent totalement de forme et deviennent horizontaux et fins.

Ses feux arrière ne débordent pas sur la malle.

Petite révolution : ils se prolongent désormais sur la malle, alors qu'ils étaient placés de chaque côté de l'ouverture depuis toujours. Enfin, les deux projecteurs sont reliés par une ligne de chrome, comme sur la grande sœur Classe E. A l'avant, les phares sont également plus fins, comme nous le montraient les premiers prototypes croisés dans la rue.

 

… comme à l’intérieur

Mercedes Classe C (2019) tableau de bordMercedes Classe E restylée (2020) tableau de bord.

L'intérieur, quant à lui, devrait reprendre des éléments de la future Classe S. La Classe C actuelle avait un retard certain par rapport au reste de la gamme : tous les modèles ou presque sont passés au double écran accolé inauguré par la limousine, code W222, en 2013. Pourtant, l'écran central pourrait cette fois être intégré un peu plus bas dans la console centrale, dans l'esprit de ce que Mercedes a présenté avec son concept EQS.

Le concept EQS (Francfort 2019) présentait un nouvel agencement du tableau de bord avec un grand écran placé à la verticale.

Il devrait aussi devenir tactile, alors qu'il était jusqu'alors contrôlé par un pavé sur la console centrale. Les compteurs passeront à l'affichage numérique de série, alors qu'ils le sont uniquement en option actuellement. Quant à l'habitabilité, cela ne sera assurément pas le point fort de la Classe C : ses dimensions ne semblent pas évoluer. Le volume de coffre, affiché à 460 litres pour la berline et le break (et 1 440 litres sièges rabattus pour ce dernier) ne devrait pas changer. A titre de comparaison, le break Peugeot 308 SW, pourtant douze centimètres plus court, affiche 610 à 1 660 litres.

Evolutions mécaniques

La nouvelle Classe C conserve son architecture propulsion.

Pour la partie technique, la nouvelle Classe C, connue sous le code interne W206, reste fidèle à la suspension pneumatique avec compresseur et coussins d'air (sur ses versions les plus huppées), quand la concurrence se contente, en option, d’une suspension pilotée classique, un peu moins confortable. Elle passe néanmoins à la plateforme MRA 2, une évolution de celle utilisée actuellement. Ainsi, elle garde son châssis propulsion, avec la possibilité d'opter pour la transmission intégrale avec le célèbre 4Matic. Cette nouvelle base est aussi assez proche de la plateforme EVA, qui sert aux véhicules électriques. C'est pourquoi on devrait retrouver certaines motorisations électrifiées, comme sur la Classe E depuis son restylage. Il n'est donc pas impossible qu'une version 100% électrique vienne rejoindre le catalogue dans le futur, même si Mercedes n'annonce rien de tel pour le moment. Toutefois, le modèle ferait partie de la gamme "EQ", et l'appellation devrait différer puisque le patronyme EQC est déjà pris par un SUV électrique.

 

Le 6 en ligne fait son apparition

La Classe C passera aux moteurs 6-cylindres en ligne, comme ici sur la Classe E restylée.

Le catalogue devrait donc intégrer des moteurs essence et diesel avec micro-hybridation 48V, comme le quatre-cylindres de 272 ch récemment apparu sur la Classe E. D'autres moteurs avec une hybridation plus poussée (rechargeables) ensuite rejoindront la gamme. Les moteurs V6 seront remplacés par des 6-cylindres en ligne, comme sur la future Classe S, en essence ou en diesel. Quant aux versions AMG, elles devraient garder des moteurs essence V8.

 

Plus autonome

Comme sa grande soeur la Classe S, la nouvelle berline familiale disposera d'un système de conduite autonome de niveau 3.

La nouvelle Classe C devrait également évoluer en termes d'équipements technologiques et d'aides à la conduite. Elle devrait suivre l'évolution de la Classe S, qui proposera une conduite semi-autonome de niveau 3 selon les premières informations. Ce système permettrait notamment de laisser le véhicule gérer le maintien dans la voie, le dépassement, les distances de sécurité et le ralentissement jusqu'à l'arrêt si besoin, tout en restant bien sûr vigilant. De plus, la cinquième génération de Classe C reprendra la commande vocale évoluée du système d'info-divertissement MBUX, avec son fameux "Hey Mercedes". 

Le système d'infodivertissement MBUX disposera d'un assistant vocal, "Hey Mercedes", répondant à des commandes toujours plus naturelles.


Le système sera encore amélioré avec une meilleure compréhension du langage indirecte (j’ai froid, j’ai faim… plutôt que de dire augmente la température ou trouve un restaurant…). Il sera possible de commander (et payer) des places de cinéma ou de réserver (et payer) des plats à emporter dans des restaurants (dans un premier temps en Chine). Par ailleurs, si le système différencie aujourd’hui les deux passagers avant, cette différenciation sera étendue à l’ensemble des occupants de la voiture, avec pour objectif de répondre de façon naturelle et proactive aux demandes.

 

Présentation repoussée...

La présentation de la Mercedes Classe C "W206" était prévue lors du Mondial de l'Automobile de Paris en octobre 2020. Mais l'événement étant annulé, le constructeur allemand devra trouver un autre moment pour présenter sont auto qui doit arriver sur le marché au début 2021.


Partagez cette page avec un ami

Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer cette page à un ami
Son adresse e-mail
Votre adresse e-mail

Voir aussi