MG les Chifres...

Voiture électrique : une progression record pour MG en France

               Créée en 1924 et reconnue pour ses bolides abordables à l’esprit « So british », MG a commencé une nouvelle vie en Europe dès 2019 grâce au chinois SAIC Motor qui a racheté la marque en 2007. L’équipe française se réjouit de son développement dans l’Hexagone.

Depuis septembre 2020 en France

À partir d’une poignée de personnes installées à Paris, MG s’est étoffé dans notre pays au point de compter désormais 42 collaborateurs, dont 36 Français. Autour de ce socle gravitent depuis quelques jours 100 points de vente. Ils n’étaient que 12 en décembre 2020, 60 fin mars 2021, et 80 en juin dernier.

Les dernières candidatures validées pour arriver au seuil symbolique se traduiront par des ouvertures de concessions sur le terrain dans les 2 ou 3 semaines. Certaines adresses seront modifiées avec l’adoption de locaux plus grands.

« Dans les 18 prochains mois, 50 nouveaux points de vente rejoindront le réseau en comptant l’outre-mer. Nous sommes aujourd’hui sur les deux tiers de l’Hexagone. Nous avons encore des villes à couvrir en Île-de-France, Bretagne, Normandie, dans le Centre-Val de Loire et le Sud-Ouest », a précisé Julien Robert, directeur commerce et développement réseau pour MG Motor France.

« Certains distributeurs ne couvrent qu’une ville, d’autres plusieurs départements », a souligné Julien Robert dans une conférence de presse par Internet ce jeudi 30 septembre 2021. C’est le groupe Legrand qui occupe symboliquement la place de 100e distributeur MG en France. La concession est installée au Mans (72).

« Ce sont les produits qui nous ont convaincus. MG commercialise des véhicules innovants et tout équipés au juste prix. Cela nous permet de proposer à nos clients des voitures embarquant les dernières technologies avec une gamme tarifaire où nous étions absents depuis plusieurs années », a commenté Éric Legrand, président de la structure éponyme.

Pourquoi pas des ventes en ligne uniquement ? « Nous sommes une marque généraliste. Notre volonté est d’être proches des clients. On veut qu’ils découvrent nos produits et puissent juger par eux-mêmes de leur qualité […] On veut que les clients viennent nous voir, essayent la voiture, et puissent s’y retrouver entre les hybrides, les hybrides rechargeables et les électriques », a mis en avant Julien Robert.

Si MG n’est pas forcément une marque que les automobilistes français mettraient spontanément en avant en pensant mobilité électrique, son appartenance à SAIC Motor en fait un maillon d’un groupe reconnu comme le 2e constructeur de véhicules électriques dans le monde.

En 2019, la marque MG n’est pas revenue en Europe pour commercialiser de petites sportives thermiques. Son badge orne désormais des SUV électriques (ZS EV) et hybrides rechargeables (EHS) dotés de dispositifs pour la conduite semi-autonome.


4 000 à 5 000 voitures pour 2021 ?

En début d’année, MG s’était fixé pour objectifs 2021 d’écouler entre 4 000 et 5 000 exemplaires de ces voitures. Où en est-on aujourd’hui ? Déjà plus de 3 000 immatriculations sur un marché VP en retrait de 30 % par rapport à 2019 du fait de l’actuelle crise sanitaire. « On est dans le trade pour aller chercher 4 000 et peut-être même 5 000 immatriculations cette année », a estimé Julien Robert.

La crise des semi-conducteurs ne touche pas à ce jour la marque qui a du stock et attend pour octobre 400 à 500 voitures, sans compter les nouveaux modèles et exemplaires de démonstration pour les concessions. Au besoin, des véhicules disponibles dans les pays voisins pourraient même être mobilisés pour répondre aux demandes en France. Ce qui est rendu possible par une gamme unique commercialisée dans toute l’Europe.

Le Marvel R pour dynamiser les ventes

Le nouveau grand SUV électrique Marvel R sera proposé à moins de 40 000 euros hors bonus pour l’entrée de gamme. Une nouvelle introduction de nature à dynamiser les ventes avant le passage en 2022.

Dans quelques jours, jeudi 7 octobre 2021, MG va ouvrir le robinet des commandes pour ce modèle. Les premiers exemplaires seront attribués aux footballeurs de l’Olympique Lyonnais dans le cadre d’un partenariat entre le club et la marque.

Le nouveau grand SUV sera accompagné par un autre véhicule. Responsable des relations avec la presse, Clément Lefèvre a entretenu le suspense sur ce deuxième engin dont la commercialisation va aussi être officiellement lancée dans quelques jours. Il a évoqué une « évolution sur un modèle déjà présent sur le marché français ». Il a même qualifié cette nouvelle voiture de « révolution » en pensant à ses caractéristiques techniques et esthétiques.

Quoi qu’il en soit, MG a déjà communiqué pour l’année prochaine sur le lancement du break électrique MG5. Il va arriver sur un marché où il n’existe à ce jour en France aucune concurrence, si l’on s’arrête à son type de carrosserie.

En 2022, la marque espère au moins doubler le volume des ventes enregistrées cette année. Le Cyberster récemment présenté à Shanghai constitue à lui seul un faisceau d’indices sur les modèles à venir.

MG