Les annonces d'Édouard Philippe ,

Confinement : les annonces d’Édouard Philippe pour les voitures et les transports

Le Premier ministre a présenté les mesures clé et les dates de déconfinement. Ce qu’il faut retenir côté transports, voiture et déplacements.

Devant les 75 députés autorisés à siéger au Palais Bourbon, le Premier ministre a exposé mardi après-midi sa « stratégie » de déconfinement. « Voilà donc le moment où nous devons dire à la France comment notre vie va reprendre » a introduit Edouard Philippe au début de son discours d’une heure. Ce plan « progressif » entrera en application à partir du 11 mai et sera réévalué avant une seconde phase, programmée pour le 2 juin.

Le Premier ministre a également tempéré l’importance de la date du 11 mai : des mesures complémentaires pourraient être adoptées le jeudi 7 mai et adaptées en fonction des zones touchées et de l’évolution de la pandémie. Le déconfinement sera différencié entre les départements « verts », où il sera appliqué largement, et « rouges », où il prendra une forme plus stricte.  « Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai » a clarifié le chef du gouvernement.

En plus de la réouverture partielle des écoles, de l’encouragement au maintien du télétravail ou encore de la poursuite des mécanismes de chômage partiel jusqu’à la fin du mois de mai, Édouard Philippe a détaillé quelques mesures concernant les déplacements. Voici les principales infos sur les transports en commun et les trajets en voiture.

A retenir pour vos déplacements à partir du 11 mai…

  1. L’attestation ne sera plus obligatoire dans un rayon de 100 kilomètres autour du domicile

  2. Au-delà, un motif valable (familial, professionnel…) et une attestation restent nécessaires

  3. Le masque va devenir obligatoire dans les transports en commun (et la plupart des taxis et VTC)

En détail

– à partir du 11 mai, l’attestation dérogatoire de sortie ne sera plus indispensable dans un rayon de 100 kilomètres autour du domicile. Au-delà, il faudra posséder un motif valable (travail, famille) et toujours présenter le fameux document signé aux forces de l’ordre sous peine d’amende.

– le port du masque sera obligatoire dans les taxis et VTC non-équipés d’une vitre de protection entre conducteur et passagers.

– le port du masque sera également obligatoire dans les bus, métros et tramways. Le nombre de places à bord pourra être réduit (marquage au sol, sièges retirés, etc.).

– les transports entre départements seront fortement réduits et déconseillés. Pour entreprendre un voyage en train, il sera toujours demandé d’avoir une réservation et un motif valable.

– le 11 mai, les pratiques sportives vont pouvoir reprendre au-delà du rayon d’un kilomètre. Le vélo « loisir » sera donc de nouveau autorisé, alors que son usage était jusqu’ici cantonné aux déplacements « nécessaires ».

– « Le jeudi de l’Ascension demeure férié », mais Edouard Philippe demande aux Français de ne pas partir en week-end, quel que soit le moyen de transport envisagé.

– tous les commerces pourront rouvrir leurs portes en appliquant les mesures barrière, à l’exception des cafés et restaurants. Cela signifie que les garages, centres de contrôle technique, centres auto, concessionnaires pourront accueillir du public à partir du 11 mai. Les commerçants pourront interdire l’entrée aux clients ne portant pas de masque.

– le Premier ministre a invité les entreprises à maintenir le « télétravail »afin de limiter les déplacements et les potentiels foyers de contamination.

Les autres annonces majeures

Le locataire de Matignon a également présenté d’autres mesures touchant au quotidien des Français. Le Premier ministre a ainsi évalué à 700 000 le nombre de tests virologiques qui seront disponibles chaque semaine à partir du 11 mai pour dépister les Français. Ceux qui sont certifiés « positifs » devront rentrer à leur domicile ou rejoindre un logement mis à disposition par les préfets, dans le cadre des réquisitions d’hôtels.

Il est « préférable », dans « de nombreuses circonstances » de « porter un masque » a annoncé Edouard Philippe. Mais ce ne sera pas obligatoire, sauf dans les transports publics et au collège. « Progressivement, nous parviendrons à une situation classique, où les Français pourront sans risque de pénurie, se procurer des masques grand public dans tous les commerces ».

Côté écoles, les élèves pourront retourner à la maternelle ou dans leur primaire dès le 11 mai, sur la base du volontariat et dans la limite de 15 élèves par classe. En revanche, les collèges ne seront rouverts qu’à partir du 18 mai, et seulement dans des départements peu touchés par l’épidémie, en commençant par les classes de 6e et de 5e.

Les restaurants et cafés ne peuvent pas accueillir de clients : leur situation sera réévaluée fin mai pour une éventuelle réouverture le 2 juin. Les grands musées, les salles de cinéma, de concert et les théâtres garderont leurs portes fermées après le 11 mai, contrairement aux médiathèques, bibliothèques et petits musées. Les grands festivals, salon ou évènements sportifs rassemblant un public nombreux ne pourront pas reprendre avant septembre.


Partagez cette page avec un ami

Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer cette page à un ami
Son adresse e-mail
Votre adresse e-mail

Voir aussi