Land Rover, le Defender va prendre la porte

L'iconique modèle de la marque anglaise vit ses derniers jours, après plus de deux millions d'exemplaires produits...

Le Land Rover Defender ne sera bientôt plus. L'usine de Solihull (Royaume-Uni) va cesser la production du modèle icône de la marque à compter de janvier 2016. Plus de deux millions d'exemplaires de cet engin atypique sont sortis des chaines ; le Defender a en outre été assemblé et vendu sous licence à bien d'autres constructeurs, comme ce fut le cas avec l'espagnol Santana par exemple.

Le 16 décembre dernier, l'exemplaire n° 2 000 000 a été vendu aux enchères par Bonhams. Il a été acheté 549 000€ par un Qatarie, et Land Rover a reversé les fonds au profit d'oeuvres caritatives. Voilà pour le symbole mondial. En France, le dernier baroud d'honneur en date remonte au 21 novembre, lorsque des passionnés de l'engin se sont donné rendez-vous sur l'autodrome de Monthléry (91). Environ 600 Defender ont fait le déplacement...

Land Rover a décidé de mettre un terme à l'épopée du Defender pour une raison tout à fait rationnelle : l'engin ne passe pas les normes Euro 6, en vigueur depuis peu. D'autre part, sa rusticité, sa consommation et ses tarifs hors normes commencent à le classer dans la catégorie des dinosaures. Il demeure pourtant toujours au catalogue de Land Rover France, à un tarif de 30 200€ auquel il convient d'ajouter 8000€ de malus !

Le Defender, roi du franchissement mais pas de la polyvalence, s'est vendu de manière honorable jusqu'en 2008 en Europe. Cette année là, plus de 8000 exemplaires avaient trouvé preneurs. En 2013, ils n'étaient plus que 810 et cette année (chiffres arrêtés à fin octobre), ils ont été un peu plus de 1000 sur l'ensemble du Vieux continent.


Le Land Rover Defender avait été initialement conçu et construit avec des éléments de Jeep issus de la guerre. Présenté au salon d'Amsterdam en 1948, il proposait une teinte verte, provenant des surplus de peinture de l'armée. Ses qualités de franchisseur et sa robustesse en ont fait le roi du tout-terrain pendant 67 ans, notamment sur les pistes d'Afrique... bien avant l'arrivée de Toyota. Il se murmure que le Defender devrait avoir une descendance avant 2020, toutefois. 

Partagez cette page avec un ami

Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer cette page à un ami
Son adresse e-mail
Votre adresse e-mail

Voir aussi