Future Renault Mégane Alpine : une sportive électrique de 400 ch...

Future Renault Mégane Alpine : une sportive électrique de 400 ch

   Les compactes sportives ne sont pas mortes. Mais pour remplacer la Mégane RS, Renault devrait recourir à l’électricité ainsi qu’au badge Alpine.

Future Renault Mégane Alpine – Luca de Meo, récemment nommé à la tête du Losange, ne s’en cache pas : l’emblème Alpine est amené à participer à l’effort de guerre pour faire monter en gamme le soldat Renault. D’ici quelques mois/années, certains modèles appartenant à la gamme classique, allant de la Clio à l’Arkana, devraient bénéficier de versions badgées du fameux « A », à la manière d’une certaine R5 Alpine, à la fin des années 70. Une stratégie qui devrait s’appliquer à la future Mégane 100% électrique, selon les bruits de couloir, en vue de remplacer l’actuelle sportive de Renault-Sport, à l’horizon 2023.

Un soubassement prometteur

Fin 2021, le concept-car Renault Mégane eVision se concrétisera enfin sur le plan commercial. En parallèle de la gamme thermique et hybride, cette toute nouvelle compacte adoptera un style en rupture, et plus particulièrement une plate-forme dédiée à l’électrification totale. Après le SUV Nissan Ariya, la Mégane ZE s’annoncera comme le second modèle de l’Alliance Renault-Nissan à bénéficier du nouveau soubassement CMF-EV. Dans un premier temps, la française a déjà annoncé qu’elle recourra à une motorisation développant l’équivalent de 217 ch, lors de son lancement, mais elle promet de s’encanailler rapidement.

Une banque d’organes déjà existante

Pour s’en convaincre, il suffit de jeter un oeil au panel de motorisations dont disposera son cousin japonais. Officiellement, le Nissan Ariya s’attachera les services de blocs 100% électriques s’échelonnant de 160 kW (217 ch) à 290 kW (394 ch) pour propulser sa carcasse longue de 4,60 m. Et c’est précisément cette motorisation haute, avoisinant les 400 ch, qui devrait s’inviter dans les entrailles de la future Renault Mégane Alpine.

Des accélérations hors normes

A la lecture des performances délivrées par cette motorisation à bord du grand SUV Nissan, on en conclut qu’elle devrait faire des miracles dans une Mégane ZE bien plus courte (environ 4,21 m) et plus légère. En effet, malgré son embonpoint, l’Ariya de 394 ch accélère déjà plus fort que l’actuelle Mégane RS Trophy-R. Le SUV expédie le 0 à 100 km/h en seulement 5,1 s, soit 3 dixièmes de mieux que la plus exclusive des sportives de l’ex-Régie.

Au chausse-pied

Reste à savoir si la compacité de la future Renault Mégane Alpine autorisera l’emport d’une telle cavalerie. Scindée en deux moteurs logés sur chaque essieu, cette technologie lui fera bénéficier d’une transmission intégrale. Afin de ménager la prise de poids et l’espace intérieur, la capacité de la batterie de 90 kWh retenue pour l’Ariya pourrait être réduite.

Prix Renault Mégane Alpine

L’arrivée de cette sportive 100% électrique n’est pas attendue avant 2023, sachant que la montée en cadence commerciale de la Mégane ZE classique interviendra courant 2022, après avoir été révélée fin 2021. Côté tarifs, il est à craindre un ticket d’entrée dépassant largement les ? 0 000 €, voire avoisinant les ? 0 000 €.