Gestion de votre Compte

 
#nocache#

Les Renault Talisman, Scénic et Espace pourraient disparaître


  Renault pourrait ne pas offrir de remplacement aux Talisman, Scénic et Espace afin de privilégier les SUV et crossovers.

Depuis le début de l’épidémie de Coronavirus, l’industrie automobile a pris un sacré coup, entre fermeture d’usines et chute drastique des ventes, en raison notamment du confinement. Une situation qui pèse donc sur de nombreux constructeurs, et notamment Renault. Si la firme au losange était déjà en difficulté, profondément ébranlée par l’affaire Carlos Ghosn, le Covid-19 a également joué un rôle dans la crise qu’elle traverse actuellement, alors qu’elle avait déjà enregistré de lourdes pertes financières depuis plusieurs mois. Autant dire que l’heure est désormais aux économies, alors que l’ex-régie n’exclut pas de fermer des usines afin de limiter les dégâts. Le catalogue devrait lui aussi être concerné par de profondes évolutions, puisque certains modèles pourraient ne pas être remplacés au terme de leur carrière. Ce sont en effet nos confrères de l’agence Reuters qui annoncent cette nouvelle, alors que Renault doit présenter un plan d’économies de deux milliards d’euros d’ici la fin du mois.


Trois modèles seraient donc sur la sellette, à savoir les Renault Talisman, Scénic et Espace, comme l’affirme une source anonyme « L’ensemble du projet n’est pas encore gravé dans le marbre, mais on peut d’ores et déjà enlever l’Espace, le Scenic et la grande berline Talisman du futur plan produit, il est quasiment acquis que ces modèles ne seront pas renouvelés et qu’ils vont s’arrêter ». Mais ce n’est pas tout. En effet, si les trois sont quasiment condamnés, le remplacement d’autres véhicules de la gamme serait également remis en question. C’est notamment le cas de la Renault Zoé, mais également du Koleos et de la Mégane, dont certaines silhouettes pourraient être supprimées sur certains marchés. Déjà, la Clio a vu sa variante break disparaître avec l’arrivée de l’actuelle génération, désormais uniquement proposée sous une seule forme. Enfin, la berline Renault Fluence, encore commercialisée sur certains marchés pourrait elle aussi arriver au terme de sa carrière. 

Priorité aux SUV

Comme le révèle une source à Reuters, la priorité serait désormais donnée aux SUV et autres crossovers. Les RenaultScénic, Espace et Talisman, tous les trois produits dans l’usine de Douai pourraient donc être remplacés par deux modèles surélevés basés sur la nouvelle plateforme électrique développée au sein de l’Alliance Renault-Nissan, notamment pour le concept Ariya. De son côté, la Renault Mégane, qui vient tout juste de s’offrir une motorisation hybride pourrait quant à elle laisser sa place à l’Arkana, comme l’affirment deux sources. « Le crossover Arkana, lancé en Russie, sera bien vendu en Europe pour pallier aux faibles volumes de Mégane, et probablement la remplacer sur le long terme ». Rien n’a encore été dit pour la Renault Zoé, alors qu’il s’agit pour l’heure de la seule citadine électrique de la gamme, la Clio ayant fait le choix de l’hybridation. Une déclinaison zéro-émission pourrait-elle faire son apparition ? Sans aucun doute, alors qu’il serait impossible pour la marque de faire l’impasse sur l’électrique, à l’heure de la grande chasse au CO2…