Coronavirus : le marché français en chute libre en mars !

Les ventes de voitures neuves ont chuté de 72 % en mars derniers, en raison de la fermeture des concessions liées à l’épidémie de Coronavirus.

Il fallait s’y attendre : l’épidémie de Coronavirus a eu un terrible effet sur les ventes de voitures neuves sur le territoire, alors qu’un confinement général de tous les Français a été décidé par le gouvernement depuis le 15 mars. Une obligation de rester à la maison afin d’endiguer la propagation du Covid-19, associée à une fermeture de tous les commerces et lieux non indispensables, tels que les concessions automobiles. Et forcément, cela a eu un impact catastrophique sur les ventes de véhicules neufs, qui se sont effondrées de 72 % sur l’ensemble du mois dernier par rapport à la même période l’an dernier. Au total, ce sont donc seulement 62 668 immatriculations de véhicules particuliers qui ont été enregistrées, contre 225 818 en 2019. Au total, le marché des VP+VUL a quant à lui chuté de 70,9 %, l’une des baisses les plus importantes de l’histoire récente.


Si aucun constructeur n’est épargné, le plus durement touché reste le groupe PSA, qui a vu ses ventes dégringoler de 73,43 % durant le mois dernier, notamment en raison des faibles performances d’Opel (-89,63 %). Peugeot et Citroën sont eux aussi en chute libre (-69,47 % et -77,24 %), tandis que DS limite quelque peu la casse, avec « seulement » -37,51 % de ventes. Au sein du groupe Renault, les ventes ont également pris un coup, avec une baisse de 71,60 %, alors que la marque éponyme a dégringolé de 68,50 %. Pire encore, Dacia et Alpine ont vu leurs ventes reculer de respectivement 80,38 et 82,51 % au mois de mars. Malheureusement, la situation ne devrait pas s’améliorer en avril, alors que le confinement a déjà été prolongé jusqu’au 15 minimum. Une durée encore allongée n’est donc pas à exclure, alors que la situation sanitaire n’est toujours pas maîtrisée.

Des groupes étrangers à la peine 

Ne vous y méprenez pas, les constructeurs tricolores ne sont pas les seuls touchés par cette crise, bien au contraire. Et pour cause, les groupes étrangers ne sont pas mieux lotis, avec une baisse totale de 71,77 % des ventes sur le mois de mars. C’est notamment Suzuki qui paye les pots cassés de cette crise, alors que ses vente ont chuté de 87 %, suivi par le groupe Jaguar-Land Rover (-83,98 %). Ford et FCA ne se portent pas vraiment mieux (-80 et -82,47 %), de même que le groupe Volkswagen (-78,91 %). Certains arrivent tout de même à limiter la chute, à l’image du groupe Hyundai (-55,10 %) et Mitsubishi (-53,53 %). Autant dire que la situation est particulièrement délicate, alors que les constructeurs ont demandé un geste à l’Europe concernant les objectifs d’émissions à atteindre l’an prochain. Ils demandent un report afin d’avoir plus de temps pour développer des modèles plus propres, alors que la crise du Coronavirus a mis un coup d’arrêt à l’économie, leur faisant ayant déjà fait perdre des millions d’euros qui auraient dû être investis dans la recherche et le développement.




Partagez cette page avec un ami

Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer cette page à un ami
Son adresse e-mail
Votre adresse e-mail

Voir aussi