Contrôle technique,


L'Assemblée nationale rejette l'annualisation du contrôle technique 

Lors de la seconde lecture du projet de loi sur la transition énergétique. C’est une occasion manquée : celle d’instaurer un véritable contrôle du niveau de pollution réel du parc circulant en France. En rejetant, ce jeudi 21 octobre, l’amendement à l’article 17 bis, qui prévoyait d’instaurer une annualisation du contrôle technique aux VP de plus de 5 ans, les députés ont visiblement choisi de ne pas alourdir la facture de la maintenance automobile des Français. 


{{html/partager}}

Voir aussi