Camion Hyundai ...

Hyundai dévoile son premier camion à hydrogène

  Aujourd’hui, les motorisations alternatives, telles que l’électrique et l’hydrogène ne sont plus réservées aux véhicules particuliers. Nous l’avons notamment vu avec le Tesla Semi, déjà dévoilé et aperçu récemment après une session de tests routiers en Alaska. Mais la firme d’Elon Musk n’est pas la seule à s’aventurer dans ce domaine, puisqu’en 2017, le motoriste Cummins dévoile aussi son propre camion électrique, visant justement à rivaliser avec celui de l’entreprise californienne. En octobre dernier, la firme, d’ordinaire spécialisée dans les moteurs diesel a également dévoilé un prototype de camion à hydrogène, revendiquant jusqu’à 400 km d’autonomie. Aujourd’hui, c’est un autre constructeur, plus généraliste, qui présente son propre poids-lourds, puisqu’il s’agit de Hyundai, avec son tout nouveau Xcient Fuel Cell, dont les 10 premiers exemplaires ont été livrés en Suisse. 


Ce tracteur 4X2 d’un nouveau genre est ici propulsé par deux piles à combustible alimentées à l’hydrogène d’un total de 190 kW, soit 95 kW par pile, alors que le moteur affiche une puissance de 475 chevaux environ, pour un couple maximal de 3 400 Nm. Mais l’aspect le plus intéressant reste l’autonomie, puisque ce camion peut parcourir environ 400 km d’une seule traite avec une charge de 18 tonnes dans la remorque, le tout alors que seulement 8 à 20 minutes sont nécessaires pour effectuer un plein. Par la suite, une version pouvant rouler sur plus de 1 000 kilomètres grâce à une pile à combustible nouvelle génération est prévue, actuellement en cours de développement. Celle-ci visera alors le marché européen, mais également l’Amérique du Nord. 

D’abord pour la Suisse

Si ce Hyundai Xcient est destiné à l’Europe, les premiers exemplaires ont d’abord été envoyés en Suisse, comme l’annonce le constructeur coréen dans un communiqué. Pourquoi me direz-vous ? Cela s’explique par plusieurs raisons : « L’une d’elles tient à la redevance sur le trafic des poids lourds en Suisse (LSVA), qui ne s’applique pas aux camions zéro émission. Cela équilibre les coûts de transport par kilomètre d’un camion à pile à combustible par rapport à uncamion diesel classique ». Par ailleurs, la firme précise que « la Suisse est l’un des pays qui compte la plus grande part d’hydroélectricité à l’échelle mondiale et peut ainsi fournir une énergie renouvelable suffisante pour produire de l’hydrogène ».

A terme, Hyundai prévoit de déployer une cinquantaine de ces Xcient cette année, et 1 600 d’ici à 2025, dans le cadre de son initiative visant à louer ces véhicules à des opérateurs de camions commerciaux, d’abord en Suisse donc. Plus globalement, la firme coréenne espère vendre 670 000 véhicules électriques par an, dont environ 100 000 fonctionnant à l’hydrogène. 



Partagez cette page avec un ami

Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer cette page à un ami
Son adresse e-mail
Votre adresse e-mail

Voir aussi