Attestation de sortie sur smartphone : elle sera disponible lundi

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé la mise en place d’une attestation numérique sur smartphone. Le système sera effectif dès lundi.

Elle était attendue depuis plusieurs semaines par les technophiles… et ceux et celles qui n’ont pas d’imprimante. « À partir de lundi, nous mettons en place une attestation numérique en complément du dispositif papier » a déclaré Christophe Castaner, ce jeudi, à nos confrères du Parisien. Il ne s’agit pas d’un poisson d'avril

Ce document permettra de circuler à pieds ou en voiture, tout en précisant le motif du déplacement et l’heure de sortie du domicile. Le dispositif facilitera les trajets nécessaires dans le contexte de confinement lié à la propagation du coronavirus sur le territoire français. Il sera également une aide pour les policiers et gendarmes, dans le cadre de leurs contrôles, puisqu’il pourront vérifier la validité de la déclaration sans rentrer en contact avec l’écran.

Voici comment le dispositif va fonctionner selon le ministre de l’Intérieur :

« On pourra éditer le formulaire, depuis son smartphone, afin de le présenter aux policiers grâce à un QR Code. Nous n’avons pas voulu d’une application comme celles que nous avons vu fleurir lors des premiers jours du confinement, car il y avait un risque de piratage des données. Là, il n’y aura pas de fichier. Personne ne pourra collecter les données des usagers. Ce système est aussi construit pour lutter contre la fraude : il faudra préciser votre heure de sortie, mais l’heure à laquelle vous avez édité le document sera accessible aux policiers. Cela évitera que des personnes remplissent l’attestation uniquement à la vue d’un contrôle de police. Et grâce au QR code, les policiers et les gendarmes n’auront pas besoin de prendre le téléphone en main, il leur suffira de scanner l’écran. »


Par ailleurs, Christophe Castaner a indiqué que les règles de confinement étaient globalement « bien respectées » tout en annonçant un chiffre de 380 000 procès-verbaux dressés par les forces de l’ordre depuis près de trois semaines. Six millions de contrôles ont été opérés dans l’Hexagone.

Pour rappel, toute sortie sans attestation ou sans motif valable vous expose à une amende de 135 euros (majorée à 375 euros en cas de non-paiement dans les 45 jours). En cas de récidive, la contredanse s’élève désormais à 200 euros, depuis l’entrée en vigueur du décret du 28 mars 2020. Ces règles sont valables quelque soir le mode de déplacement : à pieds, en vélo, en transports, en voiture…


Partagez cette page avec un ami

Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer cette page à un ami
Son adresse e-mail
Votre adresse e-mail

Voir aussi